Comment sont élaborées les recommandations vaccinales ?

Des chercheurs en économie de la santé au laboratoire P2S décortiquent les processus de prises de décisions en matière de vaccination.

Faut-il autoriser ou interdire tel vaccin contre Covid-19 ? A qui ouvrir en priorité la vaccination ? Comment organiser la campagne de vaccination ? Depuis le début de la crise sanitaire, les décideurs politiques sont amenés à faire des choix quotidiens en matière de santé. Dans un contexte d’urgence, où les données évoluent au jour le jour et se diversifient au cours du temps, l’exercice se révèle d’autant plus complexe. Et difficile pour les citoyens de s’y retrouver. Les lenteurs de la campagne de vaccination observées depuis le mois de janvier n’ont d’ailleurs pas manqué de susciter nombre d’interrogations, voire d’incompréhensions.

Entre les motivations des décideurs et la recherche d’un compromis qui intègre les données scientifiques disponibles, décortiquer ces prises de décisions n’est pas simple. D’autant que, de la commercialisation d’un vaccin jusqu’à son administration dans les centres de vaccination, une multitude d’acteurs sont amenés à se prononcer à différentes étapes essentielles du processus. Mais qui sont justement ces différentes parties prenantes des décisions en matière de vaccination ? Et comment ces décisions sont-elles élaborées ?

C’est justement ce qui intéresse Hans-Martin Späth, chercheur au laboratoire P2S (Parcours Santé Systémique), qui a étudié en particulier l’élaboration des recommandations vaccinales contre la grippe saisonnière. Ses travaux montrent comment l’information scientifique disponible n’exerce pas le même poids chez les décideurs selon le pays, soulignant notamment des différences culturelles.

Lire l'article complet sur Sciences pour tous

Publié le 27 mai 2021 Mis à jour le 20 juillet 2021