RB34 : Sciences et sociétés

Sciences et sociétés. Penser les innovations techniques et scientifiques avec les Sciences studies

  • Code apogée : DBH 1053M
  • Master de rattachement : Ingéniérie pour la santé et le médicament
  • Responsable : Nicolas Lechopier et Jonathan Simon
  • Localisation des responsables : Service Commun de Sciences Humaines et Sociales (Rockefeller, EscD, 2è étage)
  • Modalité de contact : courriel : nicolas.lechopier@univ-lyon1 ; jonathan.simon@univ-lyon1
  • Modalités d’examen : L'évaluation sera basée sur trois exercices :
    • Le premier prendra la forme d'un ou plusieurs courts contrôles de connaissances (mini-quizz) en cours d'année.
    • Le deuxième consistera en une présentation orale sous forme d'exposé au cours des séances sur un texte au programme.
    • Le troisième consiste en une implication dans un projet (personnel ou collectif) pouvant prendre la forme d'un texte, d'une exposition, d'un projet de mémoire, d'une publication sur internet, d'une intervention dans un colloque, etc.
  • Lieu de l'enseignement et horaire : Les jeudi après-midi de 13h à 17h entre le 05/10/2015 et le 07/04/2016
  • Nombre de crédit : Cette UE est composée de deux éléments qui sont dépendants l'un de l'autre.
    • Introduction aux Études sur la science  – (4ECTS)
    • Études de cas à partir de textes de Science Studies –  (5ECTS)
  • Volume horaire : 72h de présence (Partie A 24h ; Partie B 48h ; incluant activités et travail personnel des étudiants).
  • Type : optionnelle
  • Objectif pédagogique :
    • Les connaissances scientifiques et les techniques sont faites pour résoudre des problèmes, mais paradoxalement elles arrivent à créer de nouveaux problèmes, qui sont parfois encore plus compliqués à résoudre. Vaccins, neuroimagerie, substances chimiques, biologie de synthèse, outils numériques, ingénierie sociale, etc. Ces différentes innovations peuvent être adoptées par les consommateurs, utilisées par les professionnels, circuler internationalement, elles peuvent faire naître des oppositions, des contestations, elles peuvent être transformées, détournées, etc. Tantôt clivantes tantôt arrangeantes, les innovations techniques et scientifiques ont donc des histoires singulières et complexes, qui touchent à de multiples dimensions : éthique, sociologique, historique, épistémologique, politiques. Peut-on démêler la science et la technique, recherche fondamentale et appliquée ? Les sciences sont-elles neutres ? Qu'est-ce qui constitue un progrès ? Quel est le rôle des entreprises, des scientifiques, des médecins, des patients, des citoyens dans la construction des innovations ?
    • Il est important pour les professionnels aujourd'hui d'avoir des outils pour aider à se positionner dans ces controverses. Cette UE a pour but de donner des outils pour les comprendre et en débattre. Elle présente et donne accès aux ressources qui viennent du champ des « Études sur les sciences ». Né dans les années 1980 et particulièrement vivant aujourd'hui, ce domaine a pour particularité d'associer des disciplines très variées comme la sociologie, l'histoire, la philosophie, les sciences politiques, l'informatique, la santé etc., ce qui permet d'éclairer les enjeux des controverses techniques, scientifiques et sociales.
    • Les étudiants qui s'inscrivent à cette UE repartiront avec une culture de base issue des Sciences studies, ainsi que des outils pour se repérer dans les controverses, apprendre à se situer dans ces enjeux et à débattre sur des rapports sciences-société.
  • ENSEIGNEMENT THEORIQUE :
    • A. Introduction aux Science Studies  – Bases et textes transversaux permettant de fonder l'approche Science studies, portant en particulier sur les thèmes suivants :
      • De l’épistémologie et de l'histoire des sciences aux science studies
      •  Les notions de vérité, d'objectivité, de rationalité
      •  La méthodologie scientifique et ses enjeux
      •  Les épistémologies féministes et le pluralisme
      •  Les styles de scientificité
      • Sciences et société, experts et citoyens
    • B. Thématiques fléchées. Quatre grandes familles d'études de cas,  3 séances pour chacune)
      •   Médicaments ; Réflexions historiques ; seuils de prescription et surprescription ; enjeux du « disease-mongering ».
      • Recherche biomédicale ; naissance de la biomédecine ; éthique et politique des essais cliniques ; enjeux des big data et de la génomique.
      •  Risques, précautions et controverses ; vivre dans un monde incertain ; produits chimiques ; enjeux de la santé-environnement ; justice, équité et distribution des risques ; apocalypse joyeuse etc.
      • Sciences et démocratie ; technocritiques ; recherches participatives ; forums hybrides ; mutations des relations sciences-société.
    • Travail attendu de la part des étudiants : Le cours est construit autour d'un livret de textes qui sera remis aux étudiant-e-s inscrit-e-s en début d'année. Ces textes, issus de livres ou d'articles, ont été choisis pour leur accessibilité et leur intérêt propre. Un travail de lecture est attendu et sera intégré dans le cadre des cours.
    • Modalité du stage :
      •  RB25 : mémoire (6ECTS)
    • Modalité d’inscription : Inscription par internet
    • Capacité de la salle : 25
    • Équipe pédagogique :
      • Encadrant de votre ue et RB25 : Nicolas Lechopier et Jonathan Simon
      • Intervenants de cours : idem, avec des invités ponctuellement.